Henri Meschonnic, théoricien de la traduction

Leopizzi, Marcella & Céleste Boccuzi, Henri Meschonnic, théoricien de la traduction, préface de Giovanni Dotoli, Paris, Hermann, 2014, coll.: Collection Vertige de la langue, 304 p., ISBN 978-2-7056-8929-2, prix: 35 euros.

Sans jamais séparer « la pratique de penser le langage, de la pratique de traduire et de penser la traduction », en s’appuyant sur sa conception novatrice de « rythme », Henri Meschonnic a « travaillé », dans toutes ses œuvres, le continu poétique-éthique-politique. Ce collectif rend hommage à l’originalité des théories meschonniciennes et au rôle considérable qu’elles jouent dans le domaine de la traduction littéraire, notamment pour ce qui est des concepts de « poème », « récitatif », « signifiance », « oralité », « sujet du poème ». En envisageant la traduction en termes de « taamisation », Meschonnic a donné une nouvelle energeia à la théorie et à la pratique du traduire : par ses traductions et dans ses essais, il a démontré l’importance de mettre « du gustatif dans le discursif » pour donner « de la saveur au sens » sans trahir l’Autre.
Contributeurs : Jacques Ancet, David Banon, RÉgine Blaig, Marlena Braester, Giovanni Dotoli, Alexandre Eyries, Lynne Franjié, Constantin Frosin, Marcella Leopizzi, Pascal Maillard, Anne Mounic, Philippe PaÏni, Marko Pajevic, Alain Rey, Hugo Savino, Fabio Scotto, Marie Vrinat-Nikolov, Patrick Maurus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.