Pour une grammaire endophasique, II. Une syntaxe, une sémantique et une prosodie de la conscience.

Stéphanie Smadja, 2021. Pour une grammaire endophasique, II. Une syntaxe, une sémantique et une prosodie de la conscience. Paris : Hermann (Monologuer). 550 p. ISBN : 979-1-0370-0688-2

Existe-t-il une syntaxe de la conscience ? L’exploration linguistique du langage intérieur ordinaire se poursuit, entre histoire des idées, neurolinguistique, littérature et philosophie, en passant par la physique quantique et la chimie. Comment le langage intérieur se structure-t-il ? Nous parlons-nous nécessairement sous une forme abrégée, condensée, elliptique, conformément à l’hypothèse Vygotski-Egger ? Nous parlons-nous intérieurement comme nous parlons extérieurement ? Bien plus, au-delà de la seule question de la structuration syntaxique, quels rôles les mots intérieurs jouent-ils dans nos représentations, nos perceptions et nos émotions au quotidien ? Comment s’élaborent nos temporalités intérieures ? Quels sont les rythmes et les mélodies de notre langage intérieur ? Autant de questions pour lesquelles ce second volume élabore un parcours en direction d’une grammaire endophasique, de la syntaxe de la phrase, de la sémantique des noms, des adjectifs et des verbes, de la présence ou de l’absence de phrases vers la musique des mots ou des silences. Comme le premier volume, il sert de fondement aux thérapies endophasiques et à la mise en place d’une linguistique clinique centrée sur le langage intérieur.

Site de l’éditeur


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search