Pour une grammaire endophasique, I . Voix intérieures : un moi locuteur-auditeur.

Stéphanie Smadja, 2021. Pour une grammaire endophasique, volume 1. Voix intérieures : un moi locuteur-auditeur. Paris : Hermann (Monologuer). 602 p. ISBN : 979-1-0370-0687-5.

Qui parle quand je me parle ? Est-ce que ça parle en moi ? Comment est-ce que je me représente ? Une exploration linguistique du langage intérieur ordinaire, ancrée dans la neurolinguistique, l’histoire des idées, la littérature et la philosophie, permet d’élaborer les premières hypothèses d’une grammaire endophasique. L’énonciation endophasique (qui me parle ? quand ? où ?) varie grandement d’une personne à l’autre et se caractérise par sa multiplicité (souvenirs, projections, etc.). Les usages pronominaux sont significatifs des représentations de soi. La pragmatique endophasique, c’est-à-dire nos actes de langage intérieur, sous-tendent non seulement nos échanges avec autrui mais aussi toute notre vie quotidienne : nos décisions, nos humeurs, nos constructions identitaires, nos intermittences. Ma parole intérieure me définit, me relie au monde et me permet d’agir sur moi. En mettant en regard les notions de voix intérieure et de représentation de soi, ce premier volume vise à proposer des clés pour comprendre l’invisible de la parole et de l’être humain. De plus, il sert de fondement aux thérapies endophasiques et à la mise en place d’une linguistique clinique centrée sur le langage intérieur.

Site de l’éditeur

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search