Charles Nodier, création et métacréation

couverture de l'ouvrageValentina Bisconti et Marie-Françoise Melmoux-Montaubin (dir.), 2021. Charles Nodier, création et métacréation. Paris : Classiques Garnier. (Rencontres ; Etudes dix-neuviémistes, n°46). 385 p. ISBN : 978-2-406-09212-4

L’ouvrage est consacré à Charles Nodier, protagoniste du premier romantisme français et de la linguistique des origines, et analyse la dominante métalinguistique et métalittéraire de son œuvre. Une même pratique s’impose chez le linguiste et l’homme de lettres : celle de la réflexion sur le matériau qui est le sien, qu’il s’agisse de la création littéraire, du livre, de la langue, ou encore du dictionnaire Le linguiste est à la fois penseur du langage fantasque et lexicographe hardi qui crée, dérange, expérimente à partir de l’examen critique des méthodes de son temps. Il en est de même chez l’écrivain, dont l’œuvre semble moins créer un monde fictif qu’un univers littéraire, qui sans cesse détourne le lecteur de la fiction pour attirer son attention sur l’écriture.
 
Contributions de : Patrick Berthier, Valentina Bisconti, Jacques Remi Dahan, Marc Decimo, Marie-Françoise Melmoux-Montaubin, Caroline Raulet-Marcel, Chirstophe Rey, Luc Ruiz, Jacques-Philippe Saint-Gérand, Daniel Sangsue, Marta Sukiennicka, Virginie Tellier, Roselyne de Villeneuve, Georges Zaragoza.

Consulter le site de l’éditeur et la table des matières


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search