Colloque Quo Vadis, Terminologia ?

Quo Vadis, Terminologia ? Colloque international en hommage à John Humbley
18-20 février 2015, Université Paris Diderot,  date limite d’envoi des propositions : 15 septembre 2014, notification: 20 décembre 2014

Site Web: http://quovadis.clillac-arp.univ-paris-diderot.fr/index

Depuis sa naissance, notamment sous l’impulsion de Eugen Wüster, la terminologie a connu maintes évolutions, tant techniques que conceptuelles. Elle s’est trouvée appliquée à une multitude d’applications, de la politique linguistique à l’indexation du web, qui l’ont amenée tout à tour à se confronter ou à s’hybrider à une grande variété de disciplines : lexicographie, traduction, rédaction technique… Plus frappant, encore, elle a donné lieu à des controverses de haute volée scientifique, par exemple sur l’héritage véritable de son fondateur, sur la source à privilégier dans la recherche d’informations, sur son caractère descriptif ou normatif ou encore sur son rapport avec l’ontologie. Elle nous paraît en particulier voisine de la traduction, en ceci que l’une et l’autre sont, comme l’auteur chez Flaubert, « présent[es] partout et visible[s] nulle part ». Comme elle, son histoire est intimement liée à celle du fait national, puisque la survie ou l’émergence d’une langue tient à la capacité de cette dernière de nommer la totalité des objets du réel (Michel Serres). Tout le monde fait de la terminologie, utilise la terminologie, mais souvent avec une forme d’ignorance qui va de la franche naïveté au franc déni. On pourrait d’ailleurs en dire de même de la linguistique de corpus à laquelle la terminologie s’est intimement liée ces deux dernières décennies dans une approche contextuelle, chère aux contextualistes britanniques, et non plus seulement conceptuelle. De la boîte à chaussures de jadis aux corpus et aux bases informatiques d’aujourd’hui, qui seront demain interconnectées, on ne classe plus, on n’ordonne plus les données du savoir spécialisé, c’est-à-dire les concepts et les termes, ainsi que les relations qui les unissent comme on le faisait par le passé.

Autant de raison pour organiser un colloque international et pluridisciplinaire pour poser, avec des spécialistes de ces différents domaines, la question de l’unité de la ou des terminologies, pour faire le point sur ces diverses branches, ces diverses hybridations et pour en discerner les perspectives de développement.

Et s’il fallait chercher un point de contact, un élément unificateur, une boussole dans cet océan terminologique, peut-être faudrait-il se tourner, par-delà les aspects scientifiques, vers une personnalité, dont le nom serait susceptible de faire référence dans chacun de ces champs. Un nom s’impose ici : John Humbley. Par l’extrême richesse de ses travaux sur les multiples domaines cités plus haut, par la diversité de son expérience professionnelle et institutionnelle, par les contacts qu’il a noués et qu’il entretient à l’échelle de la planète, par sa hauteur de vue et sa disponibilité sur tous ces aspects, par sa participation à une multitude de comités de lecture, notre collègue John Humbley est et a été un acteur et un témoin de premier plan dans ces bouleversements. C’est en hommage à sa personne et à son œuvre que nous avons décidé d’organiser ce grand colloque international, dont les fruits feront, après passage en comité de lecture, l’objet d’un numéro thématique dans une prestigieuse revue internationale de traductologie et de terminologie.

Les communications portant sur les sujets suivants et intégrant les travaux de John Humbley seront les bienvenues:

* l’héritage de Wüster aujourd’hui
* l’apport de la linguistique de corpus dans l’évolution de la terminologie
* l’apport de la phraséologie dans l’évolution des études en terminologie
* terminologie et traduction spécialisée
* terminologie et rédaction technique
* la néologie dans les langues de spécialité
* variation terminologique
* emprunts, métaphores et autres matrices à l’oeuvre dans la dynamique terminologique, ressources terminologiques
* aménagement terminologique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *