Le pouvoir des mots au Moyen Âge

Bériou, N., J.-P. Boudet & I. Rosier-Catach, eds., Le pouvoir des mots au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2014, 601 p., ISBN 978-2-503-55141-8, prix: 95 euros.

L’idée d’un pouvoir ou d’une efficacité des paroles émerge de la lecture de sources fort différentes au Moyen Âge, qu’il s’agisse de textes doctrinaux ou d’ouvrages à vocation pratique. Ce livre se veut une confrontation la plus large possible, sur ce thème, dans une perspective d’histoire intellectuelle et anthropologique. En effet, dans les différents cas, relevant de différents domaines, de nombreuses questions transversales se posaient, au sujet des éléments qui étaient décrits comme déterminant l’efficacité de la parole (les paroles elles-mêmes, le rituel, les protagonistes). Cette efficacité faisait-elle l’objet d’un discours normatif ? Donnait-elle lieu à un discours réflexif, de la part des philosophes ou des théologiens ? L’engagement du locuteur, sa croyance, son intention, étaient-elles, comme le consentement ou la collaboration de l’auditeur, des facteurs déterminants ? Existait-il dans les paroles un pouvoir intrinsèque, ou n’étaient-elles que le vecteur d’un pouvoir venu d’ailleurs, surnaturel notamment ? Des matériaux et analyses présentés surgissent des questions qui pourront intéresser la philosophie du langage comme l’histoire ou l’anthropologie.
Table des matières: http://brepols.metapress.com/content/h3q57q/
Introduction
Irène Rosier-Catach, Le pouvoir des mots au Moyen Âge : diversité des pratiques et des analyses
Jean-Patrice Boudet, Julien Véronèse, La Somme de la magie sacrée, du maître Bérenger Ganell
Arts du langage, littérature et images
Laurent Cesalli, Faut-il prendre les mots au mot? Quelques réflexions logico-sémantiques sur le pouvoir des mots
Costantino Marmo, De virtute sermonis/verborum. L’autonomie du texte dans le traitement des expressions figurées ou multiples
Éléonore Andrieu, Quand les rhinocéros prennent la parole: le gab et la question de la parole efficace dans Le Voyage de Charlemagne à Jérusalem et à Constantinople
Benoit Grévin, L’étymologie en action? Questions sur la pratique des annominationes de noms propres dans la rhétorique politique du XIIIe siècle
Lucie Doležalová et Gábor  Kiss Farkas, Le pouvoir des mots dans l’art de la mémoire à la fin du Moyen Âge
François Boespflug, Illustrer, faire aimer, faire rêver. Pouvoirs des mots et pouvoirs des images à la lumière des représentations de Dieu-Trinité dans l’art
Deux discours normatifs : droit et théologie morale
Corinne Leveleux-Teixeira, Prêter serment au Moyen Âge. La virtus verborum au risque du droit
Alain Boureau, Le vœu, une parole à l’efficacité disputée
Discours public, prédication et prophétie
Enrico Artifoni, La politique est «in fatti» et «in detti». L’éloquence politique et les intellectuels dans les cités communales au XIIIe siècle
Carla Casagrande, Sermo potens. Rhétorique, grâce et passions dans la prédication médiévale
Franco Morenzoni, Signes, mots et images dans la prédication de Guillaume d’Auvergne
Sylvain Piron, La parole prophétique
Alessandra Pozzo, Un langage inspiré « efficace ». La xénolalie dans les récits hagiographiques du Moyen Âge
Discours bénéfiques, discours maléfiques
Florence Chave-Mahir, L’exorcisme des possédés, une parole efficace d’après quelques œuvres doctrinales des VIe-XIIIe siècles
Gábor Klaniczay, L’efficacité des mots dans les miracles, les visions, les incantations et les maléfices
Silvana Vecchio, Légitimité et efficacité de la malédiction dans la réflexion théologique médiévale
Giacomo Gambale, ‘Par langue les livre a martire…’ . La potestas nocendi de la parole
Magie, médecine, théories et pratiques
Jean-Patrice Boudet, Jean-Pierre Descamps, Pouvoir des mots et  brevets magiques
Julien Véronèse, La parole efficace dans la magie rituelle médiévale (XIIe-XVe siècle)
Béatrice Delaurenti, La nature à l’horizon. Virtus verborum, causalité et naturalisme
Aurélien Robert, Le pouvoir des incantations selon les médecins du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle)
Hélène Bouchardeau, La disposition: un autre point de vue sur l’efficacité de la parole
Conclusions
Irène Rosier-Catach, Regards croisés sur le pouvoir des mots au Moyen Âge
Indices.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.