De causis linguae latinae / Des causes de la langue latine

Jules-César Scaliger. Edition et traduction par Pierre Lardet, Geneviève Clérico et Bernard Colombat à partir de la version de Jean Stéfanini et avec le concours de Jean-Luc Chevillard. De causis linguae latinae / Des causes de la langue latine. Genève : Droz, 2018. (Travaux d’humanisme et renaissance, 594) 2 vol., 2222 p. ISBN : 978-2-600-05850-6

Le De causis linguae Latinae (1540) de Jules-César Scaliger constitue un maillon essentiel dans l’histoire de la grammaire latine et plus généralement dans l’histoire des théories linguistiques. Il ne s’agit pourtant pas d’une grammaire latine au sens habituel du terme, avec ses règles et ses paradigmes, mais d’une réflexion philosophique sur les fondements de la langue latine, et même sur les fondements du langage en général. Les treize livres, de taille inégale, comportent une phonétique (livres 1 et 2), l’examen du mot (dictio, livre 3) et de ses classes (livres 4 à 11), avant de traiter des figures de construction (livre 12), de l’étymologie et de l’analogie (livre 13).

La présente édition propose, dans le premier volume : une introduction (en deux parties : « Scaliger, philosophe des savoirs du langage et des langues », par P. Lardet ; « le De causis dans l’histoire des idées linguistiques », par G. Clerico et B. Colombat) ; le texte latin ; des notes critiques ; neuf index ; une bibliographie de plus de 600 titres. Le second volume comporte l’ensemble de la traduction avec une abondante annotation qui replace le De causis dans le contexte de son élaboration et de sa rédaction.

Cet ouvrage a reçu le Prix Jean-Charles Perrot 2019 décerné par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres. http://www.aibl.fr/prix-et-fondations/palmares-2019/

Consulter le site de l’éditeur : https://www.droz.org/france/fr/6655-9782600058506.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.