Parution : compétence et performance

Bornand, Sandra et Cécile Leguy, Compétence et performance. Perspectives interdisciplinaires sur une dichotomie classique, Paris, Karthala, 2014, coll. Tradition orale, 348 p., ISBN 9782811110239, prix : 28 euros.

A la suite du débat qui opposa l’anthropo-linguiste Dell Hymes au linguiste Noam Chomsky au milieu des années 1960, la notion de performance a connu un important développement, d’abord dans le domaine de la littérature orale (Richard Bauman), puis dans celui de l’étude du rituel, qui lancera le courant des Performance Studies, dans la continuité des travaux de l’anthropologue Victor Turner et de l’homme de théâtre Richard Schechner. L’intérêt porté à la performance a centré l’attention sur l’acteur et a permis le développement des notions d’expérience et d’agentivité (agency).

Dans le même temps, la notion de compétence, telle qu’elle avait été redéfinie par Dell Hymes, a été négligée au profit de celles d’action et d’intentionnalité. Ces notions prennent effectivement mieux en compte la dimension conjuguée du sens, de la connaissance et du pouvoir. Ont-elles pour autant rendue caduque la notion de compétence ? Celle-ci ne peut-elle pas, en tenant compte du contexte théorique actuel, être pensée à nouveau dans sa complémentarité avec celle de performance ?

Cet ouvrage expose les résultats de deux journées d’études interdisciplinaires organisées par le Canthel (Centre d’anthropologie culturelle) dans le cadre des Projets collaboratifs de l’université Paris Descartes, où se sont rencontrés spécialistes de l’Antiquité, anthropologues, ethnolinguistes, ethnomusicologues, psycholinguistes et spécialistes de la littérature orale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.