Conférences du Centre Alfred Ernout

Depuis sa création en 1977, le centre Alfred Ernout organise des conférences un samedi après-midi par mois à la Sorbonne et permet ainsi à tous les latinistes linguistes et philologues des universités françaises et des pays proches, quel que soit leur statut (professeurs, maîtres de conférences, doctorants…), de se rencontrer régulièrement et de travailler ensemble.

Ces conférences ont pour but :

  • d’assurer la « formation » des membres doctorants et des maîtres de conférences et professeurs en les informant, par des sujets diversifiés et larges, des nouvelles tendances de la linguistique générale et de la grammaire comparée des langues indo-européennes, de la linguistique synchronique et diachronique.
  • de présenter les travaux actuels portant précisément sur le champ disciplinaire du centre : la linguistique et la philologie latines.

Programme des prochaines conférences :

  • Samedi 3 décembre 2016 : Jasper Vangaever, Université de Lille 3 Charles-de-Gaulle et Université de Gand : « Gérondif et participe présent, du latin tardif au français médiéval : quelques aspects. »
  • Samedi 7 janvier 2017 : Jean-François Thomas, Professeur à l’Université de Montpellier 3 : »Sur des verbes latins de la mémoire: problèmes de polysémie et de synonymie. »
  • Samedi 25 février 2017 : Roman Müller, Université de Heidelberg : »Satis dictum. Cicéron entre langue parlée et langue écrite. »
  • Samedi 25 mars 2017 : Adam Ledgeway, Professeur d’Italien et de Linguistique romane, Président de la Faculté des Langues modernes et médiévales, Université de Cambridge : »Du latin aux langues romanes : structure et configurationalité. »
  • Samedi 22 avril 2017 : Ludmila Buzassyova, Université de Bratislava, Directrice du Département de Lettres classiques : »Reconstruction phonétique du latin. »

Lieu : Université Paris-Sorbonne (Paris 4), Maison de la Recherche, 28, rue Serpente – 75006 Paris – Salle S 002

Date : Le samedi à 14h.

Accès au bâtiment : invitation à imprimer et à présenter à l’entrée du bâtiment de la Maison de la Recherche, ainsi que votre carte professionnelle ou bien, à défaut, votre carte d’identité ou votre passeport.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *