L. Wittgenstein, Dictées

Wittgenstein, Ludwig, Dictées à Friedrich Waismann et pour Moritz Schlick. Textes inédits (années 1930), Textes traduits et réunis sous la direction d’Antonia Soulez, postface les errances de F. Waismann, par Brian McGuinness, Paris, Vrin, 2015, ISBN 978-2-7116-2596-3.
Voici, en réédition, les Dictées à Waismann et pour Schlick, soit la transcription vers 1931 par Waismann de réflexions de Wittgenstein dans sa période charnière. Ils formaient alors un trio démarqué du Cercle de Vienne dont Schlick n’était plus « l’âme ».
Ces réflexions diffractent d’intéressantes questions qui livrent au lecteur quelques aspects auto-critiques de l’auteur du Tractatus, mais aussi ceux d’une évolution vers une pensée différente de l’empirisme logique, axée sur l’idée d’une grammaire philosophique en quête d’une synopsis. La méthode qui n’est plus réductionniste ni clarificatrice en ce sens, est en route vers la philosophie seconde. Elle révèle un Wittgenstein qui, marqué par le physicien Boltzmann, rejette comme « métalogique » l’usage des concepts du vocabulaire logique, dorénavant tenus comme « magiques », du Tractatus. Critique de la visée intentionnelle selon Brentano, Wittgenstein s’achemine vers une grammaire de la règle, annonçant même, à travers l’intérêt pour les jeux de langage, quelques contours de la future philosophie de la psychologie.
Cependant, Waismann qui était tant à l’affût des moindres mouvements de la pensée de Wittgenstein dont cette transcription témoigne, y occupe en creux une place qui marque une voie propre.
Ce volume contient en plus des traductions, et à la différence de la première édition, un texte de Brian McGuinness sur le difficile parcours d’un philosophe pris entre la fidélité au maître et l’originalité d’une pensée linguistique et mathématique en gestation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *